Mon parcours de vie 

L’exercice du métier de psychologue clinicienne est le fruit d’un parcours personnel marqué par des détours féconds, des questionnements profonds et de belles rencontres…

 

Alors que je me destinais à une carrière dans le monde de la communication,  j’ai compris que j'avais besoin de sens et que ma voie était de travailler dans une relation d’aide et d'accompagnement plutôt que dans l'environnement concurrentiel de l'entreprise.

 

C'est ainsi que je suis devenue avec bonheur enseignante et formatrice dans les écoles maternelles et élémentaires du Val de Marne. Cette expérience m’a énormément nourrie et inspirée, elle m'a donné l’opportunité de rencontrer de nombreux enfants, enseignants, parents et artistes que j’ai accueillis en classe. Ce lieu d'apprentissage  m’a donné l'occasion d’observer les ressources dont dispose chaque individu ainsi que la variété  extraordinaire avec laquelle peut s’exprimer la singularité de chacun …

 

J'ai aussi été interpellée par les difficultés que rencontrent certains enfants et parents. Echec scolaire, handicap, précocité intellectuelle, trouble du comportement, de la relation, de l’adaptation sont autant de difficultés dont j’ai été témoin. J’ai alors ressenti le besoin d’aller chercher d’autres clés de compréhension. C'est à l'occasion d'une expatriation familiale que  j'ai commencé à étudier la psychologie.

Cinq années plus tard, j'obtenais un master 2 de psychologie clinique de l'université de Paris 8 et j'ouvrais à Hong Kong  "Le secret bleu", un cabinet de psychothérapie pensé pour laisser s'épanouir l'expression sous diverses formes.

 

Après un passage par la région parisienne, me voici à présent en expatriation à Francfort où je suis heureuse de faire perdurer l'esprit du Secret Bleu.

De par mon parcours et mes lieux d'exercice, je suis aujourd'hui particulièrement sensible aux questions  de l'épanouissement des femmes, des troubles de l'apprentissage, du handicap, des conséquences de l'expatriation sur la famille, des questions de spiritualité.

A titre personnel, je prends beaucoup de plaisir à créer et je pratique des disciplines qui requièrent calme, concentration et accueil ( méditation de pleine conscience, reiki, yoga, chamanisme), des pratiques qui  m’ont amenée à cultiver des valeurs essentielles comme le  respect, la confiance, la patience  et l’authenticité.

 

 

Les outils que je propose

 

 

Avec les adultes comme les enfants, j'utilise une approche dite "intégrative", c'est-à-dire qui s'adapte au mieux  à chaque personne et à chaque situation. Je  propose ainsi parmi une palette d'outils thérapeutiques ceux qui me semblent le mieux convenir au moment présent.

 

Avec les adolescents et les adultes, une écoute bienveillante et sans jugement peut être suffisante pour prendre du recul et changer l'angle de vue sur une situation. Parfois, des outils tels l'hypnose ou l'art-thérapie peuvent aider à dénouer des blocages.

 

Avec les enfants, c'est avant tout l'environnement riche de sollicitations (jeux, livres, espace de création...) qui  permet de comprendre ce qui se joue. J'observe donc l'enfant dans une action librement choisie (il n'y a  pas de consignes), je l'accompagne s'il m'y invite et je tente de décoder son langage.

Je convoque parfois un mythe ou un conte pour l'aider à grandir et se sortir des situations qu'il traverse et je peux être amenée à inventer (ou co-inventer avec lui) une histoire qui l'aide à trouver une solution sur un mode métaphorique.  

Pour canaliser une énergie débordante ou prendre confiance en soi, il m'arrive régulièrement  de proposer quelques exercices de méditation ou d'hypnose afin que l'enfant trouve en lui les ressources nécessaires pour se rassurer.

J'utilise abondamment les outils de la discipline positive et recommande régulièrement les ouvrages de Jane Nelsen : La discipline Positive et La discipline positive pour Adolescents (parus en livres de poche).

 

Par ailleurs, parce que l'enfant est au centre d'un système, j'accorde une grande importance aux interactions avec son milieu. C'est pourquoi  je travaille  à créer du lien à chaque fois que c'est possible entre la famille, l'équipe enseignante, l'ensemble des professionnels du monde  médical/paramédical, tout en respectant bien entendu  le secret de ce qui est déposé dans l'espace thérapeutique.